Aller au contenu principal

Un Paris Brest Paris et chapeau l’empereur à la couronne d’humour!

20 janvier 2009

Marcus Néron

Marcus Néron

Un paris Brest c’est un gâteau à se délecter, à savourer la crème et en s’en lécher les babines !

J’en connaissais un autre comme vous sans doute! le Paris Brest Paris , la folle randonnée cycliste pour jusqu’auboutiste et écervelée(un peu) de l’effort.

Pas de relation entre les deux, si ce n’est la prise de distance obligée pour ne pas en prendre plein la figure ! Vous me direz ! L’un se délecte en bouche et l’autre vous torture jusqu’au trognon! Cela est sans doute vrai mais je viens de lire un livre qui , je vous l’avoue , ne manque pas de crème!

Amateur de sport, de sortie forestière ou marathonienne, curieux donc de ces efforts où le dépassement de soi est là, à deux boyaux de la ligne à ne pas franchir,  voilà que j’ai eu le bonheur d’avoir entre les mains un libre écrit par un certain Marc Antoine Néron.Déjà le nom et le prénom sont déjà suffisamment originaux pour qu’on s’y intéresse ; voilà des parents qui ont tout prévu pour que le fils soit l’unique ; pourtant né d’une famille de onze, il faudra donc qu’il trouve son unicité par une autre voie. On le comprend vite à la lecture des premières pages, à celle de la première de couverture. Il ne s’agit pas d’un rigolo, d’un amateur; c’est un gars qui fait dans le grand; c’est du superlatif qu’il lui faut; mais que diable a-t-il donc dans le sang, dans les mollets. Il s’essaie à tout et rien ne lui échappe. Une course par ci, une marche par là, une petite sortie de VTT et puis on enchaîne avec une descente « bike » des plus vertigineuses. Vous aurez compris que notre inlassable Marc-Antoine, dit Marcus, s’appelle Néron: il met le feu partout où il passe!

Aux premières pages du livre, je me dis que les premiers kilomètres et les sorties vont bientôt devenir monotones et je vais arrêter ma lecture aux premières côtes ou après le premier virage quand l’auteur ne me verra plus! Mais non! Comment fait-il donc? Les coups de pédale prennent vite le sentier(juste à côté de la grand-route) de l’humour. Et la langue se met à pédaler sur le cinquante deux -quatorze, au rythme de pleins et de déliés (et parfois de chaînons cassés). La langue de Molière s’envole tout à coup, chute parfois, mais elle va toujours, au rythme d’un grand braquet presque sautillant. Il se mouille le gars(eh oui, la presque totalité de la course dans le froid d’un été diluvien) pour des gouttes de gloire acquises à la sueur de son derrière. Car il souffre alors que la plume se délecte comme d’un gâteau de ce calvaire à peine achevé. Et moi, j’ai gouté au Paris Brest , un autre Paris-Brest, presque le plaisir d’être spectateur de l’arène(c’est normal c’est Néron) et de quoi je l’accuserais(marcuserais!), c’est en gladiateur d’avoir tué l’épreuve de son arme  : un humour sautillant.

A vous qui aimez le sport et l’humour, je vous conseille la lecture de ce livre mais lisez-le avec « Parci et moni », car autrement il vous viendrait des idées de gloire, des idées de détrôner Marcus « le grand » et là je crois que vous tomberez dans l’arène devant l’empereur romain!

Ce 21 janvier, monsieur MARCUS dit le romain vient de laisser une réponse et ses coordonnées des fois que vous voudriez découvrir l’humour au rythme des pédales et je vous les donne donc …avec son accord!

« Bonsoir et un énorme MERCI pour avoir mis cette super critique de mon livre sur votre blog

vous avez conservé l’esprit et je m’y retrouve complètement (jeux de mots, ah ah )

pouvez-vous mettre mes coordonnées ?

marcus-isa.neron@orange.fr
06.24.66.17.79
15 euros Espace Culturel Saumur (49)
ou 18 en expé en France
autres pays : me contacter

Merci encore ! »

Marcus.

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :